Uncategorized

Achats indirects : un gisement d’économies pour votre entreprise

Longtemps relégués dans le wagon de queue des stratégies d’achat des entreprises, les achats indirects font aujourd’hui l’objet de plus en plus d’attention. Ils représentent en effet un levier d’économies substantiel pour les entreprises. Pourquoi devriez-vous être plus attentif à vos achats non marchands, et comment optimiser ce poste de dépense ? Eproc Factory vous répond.

Les achats indirects, parents pauvres du marketing d’achat

Fréquemment géré en-dehors de la fonction achat des entreprises, l’achat indirect représente le volume d’achats non stratégiques opéré par l’entreprise, notamment pour mener à bien sa communication ou le fonctionnement de son équipement informatique. Papèterie, fournitures de bureau, mais aussi supports de communication imprimés ou équipements publicitaires, les achats indirects sont confiés à différents services ne relevant pas de la fonction achat. Dès lors, ils peuvent échapper aux modèles stratégiques définis par le marketing d’achat.

Et pourtant, les achats indirects représentent entre 20 et 30 % du volume de dépenses d’achats des entreprises. De plus, la grande variété des produits commandés et des fournisseurs peut entraîner de réelles pertes de rentabilité… mais implique, à l’inverse, de potentielles économies.

Comment agir efficacement sur vos frais généraux ?

Les méthodes permettant de rationnaliser les achats indirects sont nombreuses, et leur développement a notamment profité du progrès technologique et numérique. Avant de vous engager dans une solution de gestion de l’achat indirect, toutefois, il convient d’analyser tous les leviers d’économies dont vous disposez à leur sujet.

Un audit de vos achats indirects s’impose pour dresser une cartographie précise de vos méthodes d’achat, de vos fournisseurs, des conditions commerciales auxquelles vous êtes soumis, ainsi que de tous les frais indirects (comptabilité, facturation, frais de gestion) sur lesquels vous pouvez agir. Confiez cette mission à un conseiller expert de l’achat indirect : ses préconisations, vous seront précieuses pour dresser un plan d’action cohérent vis-à-vis de vos objectifs de rentabilité.

E-sourcing, e-procurement, GPA… vos achats indirects sous haute surveillance

Votre spécialiste de l’audit d’achat pourra notamment vous conseiller sur la façon de rapatrier vos achats indirects dans le service approprié, ou de créer un service 100 % dédié à l’achat indirect.

La gestion centralisée de votre achat indirect est une première étape essentielle dans votre stratégie d’optimisation. Vient ensuite la sélection d’outils spécifiques visant à vous assister dans la gestion de vos dépenses de communication, de fournitures, etc.

Les solutions d’e-procurement et de sourcing digital font partie de ces nouveaux outils en ligne indispensables pour générer des économies tout en épargnant du temps. Réduction et qualification des fournisseurs, accès à un catalogue en mode punch-out, solutions SaaS sans frais d’installation ou de maintenance… les avantages sont nombreux. Ajoutez à cela un algorithme de gestion des approvisionnements et un logiciel dédié à la veille des stocks, et vous obtenez un écosystème complet au service

Autre solution efficace, la Gestion Partagée de l’Approvisionnement permet de confier une partie de la gestion de vos achats indirects aux fournisseurs. Ils disposent ainsi d’une meilleure marge de manœuvre quant au volume d’articles à produire et au rythme des livraisons. 63 % des entreprises françaises disposent aujourd’hui d’un outil d’e-procurement pour la gestion de leurs achats indirects. Et vous, où en êtes vous ?

en_GBEN
fr_FRFR en_GBEN